Des orientations stratégiques s’imposent pour guider les actions et pour reconstruire Haïti sur de nouvelles bases en vue d’améliorer le bien-être de la population. Dans cette optique, les autorités gouvernementales font :

• le choix de la création de richesse et d’emplois sans lesquels la protection de l’environnement et le développement social seront difficilement réalisables;

• le choix du secteur privé, national, régional et international, comme agent premier de cette création de richesse et d’emplois;

• le choix de l’offre des services de base à la population, y compris comme axe de création de richesse et d’emplois;

• le choix de pôles régionaux de développement, et donc le choix des régions, pour structurer et équilibrer le développement socioéconomique et l’aménagement du territoire national;

•le choix des Chefs-lieux d’Arrondissement comme pôles locaux de développement, et donc le choix des Arrondissements pour structurer le développement et l’aménagement local du territoire;

• le choix d’une réponse rapide aux besoins sociaux de base et de protection des derniers grands ensembles constitutifs du patrimoine national, naturel et culturel;

• le choix de l’inclusion sociale sous toutes ses formes et, notamment, pour offrir des opportunités aux jeunes, aux femmes et aux paysans;

• le choix d’une stratégie de croissance économique forte et durable du développement pour supporter les efforts de ses acteurs nationaux et locaux ;

• le choix d’une maîtrise volontaire de la croissance démographique; et

• le choix de la construction d’un État fort, déconcentré et décentralisé, indispensable à la création de ce nouveau pacte national.