RENCONTRE DU COMITÉ DE PILOTAGE DU PROJET DE RELÈVEMENT POST-CATASTROPHE MPCE – MICT – PNUD – CANADA-NORVEGE

Une importante rencontre s'est tenue ce jeudi au Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) réunissant les membres du comité de pilotage du projet de relèvement post catastrophe, en l’occurrence le MPCE, le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales,

 le PNUD, le Canada et la Norvège. Cette réunion extraordinaire visait à entériner les nouvelles dispositions définies dans la gestion de ce projet ainsi que l’adoption, après discussions, d’une nouvelle approche dans son exécution tenant compte des aléas conjoncturels de ces derniers mois.

La gestion des risques et désastres, la gouvernance et la planification via l'élaboration de plans communaux de développement, la réhabilitation des infrastructures publiques, l'appui aux radios communautaires et le relèvement économique durable par l'appui aux chaînes de valeurs et la création d'emplois verts sont autant d'axes priorisés par le Projet dont la méthodologie de participation active des communautés dans l’identification et le choix des projets en constitue une avancée majeure.

Le département du Sud bénéficie de ce projet qui prend également en compte le renforcement de la prévention des risques naturels et de la gouvernance territoriale à travers les communes d’ Arniquet, de Roche à Bateau, de Port Salut et de Torbeck. Un document-guide visant la modernisation de l'administration communale en collaboration avec la Direction des Collectivités territoriales du ministère de l'Intérieur complète cet éventail financé par la Norvège.

Les 12 communes du Département de la Grand ’Anse constituent l’autre versant de ce plan de relèvement post-catastrophe, financé par le Gouvernement du Canada, car ayant été, à l’instar du département du sud, grandement affectées par le passage du cyclone Matthew au début du mois d’octobre 2016. L'identification des sources sismiques, la finalisation de la collecte des données pour l'aléa sécheresse, le démarrage de la consultation portant sur les aléas de mouvements de terrain et de submersion marine, la remise sur pied de certaines infrastructures communales ainsi que la production de matériels d'informations préventives sur les risques majeurs constituent aussi des marqueurs importants de ce projet.

L'achèvement des activités du projet est prévu au 31 décembre 2020 tenant compte d'une année d'extension qui a été accordée en raison des difficultés conjoncturelles ayant grandement ralenti le déploiement des équipes sur le terrain. Ces contraintes sont d’ailleurs à l’origine de la réduction de l’enveloppe octroyée par le Canada qui est passée de 15 à 10 millions de dollars canadiens. Pour sa part, la Norvège maintient le niveau de son financement évalué à 3 millions de dollars américains.

A l'issue de la réunion, les principaux partenaires dont le ministère de la Planification, représenté par son Ministre Jean Roudy ALY, le chef de la Coopération Canadienne, Monsieur Alexandre CÔTÉ, le représentant Résident du PNUD, M. Fernando HIRALDO et le représentant du ministère de l'intérieur et des collectivités territoriales Monsieur Charles PIERRE, ont procédé à la signature du document révisé ainsi que du compte rendu de la rencontre.