Accueil > Nouvelles > Atelier de travail sur la reconstruction de la péninsule sud

Atelier de travail sur la reconstruction de la péninsule sud

11 Avril, 2017

Port-au-Prince, 11 avril 2017.- Le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol Fleurant, a rencontré ce mardi 11 avril une équipe composée d’institutions étatiques, d’organisations nationales et internationales qui est chargée de mettre sur pied le plan d’action de la construction de logements et d’habitats pour les sinistrés de l’ouragan Mathieu dans le cadre du plan de relèvement du  Grand Sud. Cette réunion fait suite aux grandes décisions prises par le président de la République, S.E.M  Jovenel MOISE, au cours de la rencontre organisée le mercredi 5 avril au Palais National avec tous les acteurs intervenant dans le secteur du logement.

De ce fait, le ministre FLEURANT, a organisé plusieurs journées de travail au MPCE du jeudi 6 au mardi 11 avril 2017 pour travailler sur les recommandations du Président. Au cours de ces  rencontres, les grandes lignes politiques de logement post Mathieu ont été établies ; de celles-ci découlent des mesures et dispositions préconisées. Parmi ces dernières se trouvent, entre autres, le déplacement des sans-abris, l’appui à la reconstruction et à l’auto construction assistée, la production d’habitats viabilisés et l’élaboration de documents d’aménagement et d’urbanisme pour une meilleure gestion du développement urbain et rural.

Pour y arriver, l’équipe de travail préconise, entre autres, l’intégration des mesures de réduction des risques de désastres dans le but de mieux construire en accordant une attention toute particulière aux groupes les plus vulnérables et les plus touchés par les dévastations de l’ouragan Matthieu. Elle souhaite également la participation des communautés dans tous les aspects du processus de relèvement afin d’assurer l’appropriation des activités par les populations locales et l’adéquation des interventions avec le contexte local.

Les actions prioritaires seront orientées sur les communes bénéficiant d’un plan de réduction des risques (PRR) : Abricots, Beaumont, Dame Marie, Jérémie, Moron et Roseaux. Parallèlement, les plans de réduction de risque pour les sept (7) autres communes de la Grand’Anse seront élaborés.

Au cours de cette série d’ateliers, trois (3) modèles ont été présentés au ministre de la Planification pour la construction de logement : le prototype hibiscus d’EPPLS, celui de Food For The Poor et le modèle de l’Iteca. Parmi ces différents modèles, l’hibiscus a particulièrement retenu l’attention du ministre; de plus, il est conforme au budget prévu par le gouvernement qui est estimé à environ dix mille (10 000) dollars américains pour environ 45 m2. L’équipe a aussi présenté le concept de construction locale améliorée (TCLA) qui puisqu’il tient compte d’une diversité et d’une richesse des cultures constructives locales basées sur l’utilisation intelligente des matériaux locaux comme le bois, la terre et la pierre, selon le concepteur. Ce concept a beaucoup plu au ministre; de plus, il a fait ses preuves lors de l’ouragan Matthieu. 

 

 

 

 

 

 

 

Partager